Compte Rendu Stylo
Sarah Oirdighi
Département des littératures de langue française
2104-3272
Sens public 2017

Introduction

Article de Joanie Grenier (2017), extrait de la revue « Mémoires du livre ». Le principal but de cet article est de connaitre et d’en savoir un peu plus sur les principaux modes de distribution de livre au Québec et dans le monde, depuis l’arrivée du numérique. L’article nous permet aussi d’en apprendre d’avantage sur le rôle d’un distributeur numérique, et sur les enjeux auxquels ils doivent faire face. Avec la montée du numérique, beaucoup de monde pense que n’importe qui muni d’un ordinateur peut à présent publier du contenu et être auteur, sans avoir besoin d’une maison d’édition ou d’un moyen de distribution. De ce fait, il y a certaines craintes concernant les métiers qui faisaient l’intermédiaire entre les deux.

Le rôle des distributeurs, comme celui des éditeurs ou des libraires, ne disparaît pas avec le livre numérique, et la fonction de ces derniers, bien que pouvant prendre des formes nouvelles, demeure incontournable. Car, force est de constater qu’un livre lancé dans le web à petite échelle (sur un seul site, par exemple), sans stratégie de commercialisation efficace, devient rapidement invisible. Les plateformes professionnelles de distribution restent indispensables pour atteindre un vaste bassin de lecteurs dans le circuit numérique. [(???); page 1]

L’article se penche particulièrement sur un distributeur assez influent au Québec : De Marque. Plus de 750 000 livres vendus depuis 2009, ils sont aussi présents à l’international.

Propos de l’ouvrage

En changeant de support, passant d’une matérialité physique à une matérialité numérique, le livre numérique transforme la gestion du flux physique dont est responsable le distributeur. [(???); page3]

De ce fait, nouveau modes de distribution, qui est le numérique. Mais aussi de nouveaux enjeux, au niveau des protocoles et des règles de publication. Dans l’article ils cherchent à savoir si la publication numérique est aussi réglementée que la publication traditionnelle, et il s’avère qu’il n’existe à ce jour aucun protocole réglementé ou de règles de vocabulaire spécifique à respecter afin de publier une œuvre, que ce soit au Québec ou ailleurs.

Cependant, l’immatérialité du numérique propose des facilités puisque le livre n’a plus de contraintes physiques, mais toutefois il contient quand même des contraintes puisque ca reste quand même un fichier numérique que l’on doit apprendre à gérer. Dans le cas de De Marque, ils ont deux procédés différents pour la distribution de livres, la distribution push qui consiste à donner les fichiers ainsi que les métadonnées aux grands détaillants numérique comme Apple ou encore Amazon, car ils ont les ressources financières et humaines de gérer ce flux d’informations. Et la distribution pull où là il s’agit de distribuer uniquement les métadonnées aux librairies en ligne et de garder les fichiers sources, puisqu’ils ne peuvent pas héberger les fichiers. [(???); page 6]

Le problème avec ce système : les géants du web ont le monopole des données. Car lorsque De Marque vend le livre aux consommateurs directement, c’est eux qui ont accès aux données de vente telles que l’heure de vente, le prix de vente, le format etc… Mais lorsque c’est les géants du web qui vendent aux consommateurs, ces précieuses données ne sont plus accessibles. A l’ère du digital, les données des consommateurs sont très précieuses : en effet, toutes les données récoltées servent aux différentes stratégies marketing les plus efficaces sur le web. [(???); page 7] De ce fait, les enjeux relatifs aux donnés ne sont pas négligeables.

Le deuxième enjeu de taille pour les distributeurs de livres à l’ère du numérique est celui du stockage des données, puisqu’en effet il n’y a plus de barrière physique comme dans la chaine traditionnelle du livre, donc plus d’entreposage de livres. Mais une nouvelle contrainte s’impose puisque maintenant il s’agit du stockage des données de fichiers volumineux que représentent les ouvrages. Lorsqu’Amazon lance le Kindle en 2007, il provoque un véritable séisme dans le monde de l’édition, et cela déclenche même un gros conflit entre le groupe et cinq des six éditeurs les plus influents de l’industrie (les Big Six) : Hachette Book group, Harper Collins, MacMillan, Penguin USA et Simon et Schuster. [(???); page 8]

Puis en 2009, Apple décide de se lancer dans la concurrence en développant l’idée de l’iPad. Les distributeurs décident de se rallier à Apple cette fois-ci pour contre carré les trop grandes parts de marché qu’Amazon a réussi à obtenir grâce au Kindle. Ensemble, ils inventent un nouveau modèle de vente où se sont les revendeurs et non les distributeurs qui fixent le prix de vente, ils l’appellent le model agency. [(???); page 10]

Analyse Critique

En tant que consommatrice et de grande amoureuse des livres, je n’ai jamais vraiment adhéré au concept de la littérature en ligne, malgré l’attrait de la facilité et de la rapidité d’accès au contenu. J’ai choisi cet article pour justement en découvrir un peu plus sur les enjeux que comportaient la distribution de livres sur internet, car en tant que consommateur on ne pense généralement pas à l’envers du décor. Lorsque l’on se rend sur internet pour acheter un bien, livre ou autre, on pense d’abord à la facilité et à l’expérience utilisateur avant tout. Ce que je trouve particulièrement intéressant dans cet article c’est la dénonciation de l’obscur monopole qu’ont les géants du web, mais aussi et surtout le fait que ce soit les consommateurs qui au final leur fourni les données nécessaires sans même forcément s’en rendre compte. Le consommateur participe à cette privatisation des données dans le numérique en ne faisant rien d’autre que de consommer, car il cherche le produit le plus accessible au meilleur prix.

L’autre point que j’ai trouvé très intéressant c’est le fait que l’on pourrait penser qu’avec l’arrivée du numérique, la distribution de livre se simplifie puisqu’il n’y a plus de barrières physiques, on parle alors d’immatérialité. Alors que tout au contraire, le matériel reste bien présent puisque même si l’on a plus de livres physiques, les livres numériques représentent tout de même un volume assez important que l’on doit stocker. Et pour ça il a fallu développer des nouveaux procédés, des nouvelles technologies sécuritaires pour effectuer cette transaction virtuelle dans les meilleurs délais et dans les meilleures conditions. Enfin, le dernier point que j’ai trouvé marquant reste celui du statut de l’auteur à l’ère du numérique. Etant encore une technologie assez nouvelle, les réglementations ne sont pas très claires quant à la publication et à la création de contenu sur le web. Le débat de savoir si une quelconque personne qui rédige du contenu sur Internet est en effet auteur, et à quel point ce qu’il rédige est légitime et considéré comme du contenu de qualité ? Sur la même lancée de pensée, ce qui m’a marqué dans cet article est aussi le fait qu’avec le numérique et la dématérialisation du livre on pourrait penser que l’auteur toucherait un pourcentage plus important pour son œuvre puisque les frais de publications sont réduits. Et pourtant, comme l’explique Joanie Grenier, les 10% de revenu pour l’auteur restent les mêmes que ce soit dans le monde réel ou numérique, ce qui me parait un peu injuste.

Allons-nous un jour nous rendre vers un mode de distribution plus « simple » qui serait de l’auteur au consommateur directement, et qui pourrait fonctionner réellement ? Comme ce qu’il se passe déjà dans certains autres domaines, par exemple l’alimentaire où les consommateurs rejettent de plus en plus les géants de la distribution et préfèrent revenir à un mode de vie plus local. Le numérique pourrait nous faire penser qu’il nous tend à nous déconnecter physiquement de plus en plus, mais si c’était l’inverse qui se produisait ? Et si au contraire la littérature va connaitre une nouvelle révolution qui se rapproche plus du « peer to peer » ?

Conclusion

On pourrait penser que grâce au numérique, les modes de distribution de livres se sont améliorés voir facilité puisqu’il n’y a plus de barrière physique, mais tout au contraire c’est une vraie guerre à la distribution qui suit son cours. Les enjeux sociaux, économiques, étiques, et technologiques sont immenses et en constante évolution.

Bibliographie

André, Julie, et Elena Pierazzo. 2013a. « Le codage en TEI des brouillons de Proust : vers l’édition numérique ». Genesis. Manuscrits – Recherche – Invention, nᵒ 36 (juin):155‑61. https://doi.org/10.4000/genesis.1159.

André, Julie, et Elena Pierazzo. 2013b. « Le codage en TEI des brouillons de Proust : vers l’édition numérique ». Genesis. Manuscrits – Recherche – Invention, nᵒ 36 (juin):155‑61. https://doi.org/10.4000/genesis.1159.

Angé, Caroline, et Françoise Leriche. 2008a. De l’hypertexte au manuscrit: l’apport et les limites du numérique pour l’édition et la valorisation de manuscrits littéraires modernes. Grenoble: Univ. Stendahl-Grenoble 3, UFR de Lettres et Arts.

Angé, Caroline, et Françoise Leriche. 2008b. De l’hypertexte au manuscrit: l’apport et les limites du numérique pour l’édition et la valorisation de manuscrits littéraires modernes. Grenoble: Univ. Stendahl-Grenoble 3, UFR de Lettres et Arts.

Barlow, John Perry. 2016. « A Declaration of the Independence of Cyberspace ». Electronic Frontier Foundation. https://www.eff.org/cyberspace-independence.

Beaudry, Guylaine. 2009. « Le numérique et les mutations dans la structuration du champ éditorial de l’ouvrage en sciences humaines et sociales ». Mémoires du livre / Studies in Book Culture 1 (1). http://www.erudit.org/fr/revues/memoires/2009-v1-n1-memoires3559/038633ar/.

Beaudry, Guylaine. 2011. La communication scientifique et le numérique. Collection Traitement de l’information. Paris: Hermès Science publications : Lavoisier.

Bessard-Banquy, Olivier. 2016. La fabrique du livre : l’édition littéraire au XXe siècle.

Boismenu, Gérard, et Guylaine Beaudry. s. d. « Du concept à l’outil : Penser et Instrumenter l’édition numérique de revues savantes », 19.

Boullier, Dominique, Franck Ghitalla, Laurence Le Douarin, Aurélie Neau, et Pergia Gkouskou-Giannakou. 2013. « Les formats du « document » numérique ». In L’outre-lecture : Manipuler, (s’)approprier, interpréter le Web, 155‑68. Études et recherche. Paris: Éditions de la Bibliothèque publique d’information. http://books.openedition.org/bibpompidou/514.

Broadbent, Stefana, et Francesco Cara. 2000. « A Narrative Approach to User Requirements for Web Design ». interactions 7 (6):31‑35. https://doi.org/10.1145/352580.352586.

Bush, Vannevar. 1996. « As we may think ». interactions 3 (2):35‑46. https://doi.org/10.1145/227181.227186.

Calderan, Lisette, Pascale Laurent, Hélène Lowinger, Jacques Millet, et Institut national de recherche en informatique et en automatique (France), éd. 2016. Publier, éditer, éditorialiser: nouveaux enjeux de la production numérique. 1re édition. Information & stratégie. Louvain-La-Neuve : [Paris]: De Boeck Supérieur ; ADBS.

Campbell-Kelly, Martin, et Daniel D Garcia-Swartz. 2013. « The History of the Internet: The Missing Narratives ». Journal of Information Technology 28 (1):18‑33. https://doi.org/10.1057/jit.2013.4.

Chagnoux, Marie, et Pierre Humbert. 2018a. « Chapitre 6. Wiki, boîte à outils ou de Pandore ? » In Expérimenter les humanités numériques : Des outils individuels aux projets collectifs, édité par Étienne Cavalié, Frédéric Clavert, Olivier Legendre, et Dana Martin, 63‑79. Parcours numérique. Montréal: Presses de l’Université de Montréal. http://books.openedition.org/pum/11112.

Chagnoux, Marie, et Pierre Humbert. 2018b. « Chapitre 6. Wiki, boîte à outils ou de Pandore ? » In Expérimenter les humanités numériques : Des outils individuels aux projets collectifs, édité par Étienne Cavalié, Frédéric Clavert, Olivier Legendre, et Dana Martin, 63‑79. Parcours numérique. Montréal: Presses de l’Université de Montréal. http://books.openedition.org/pum/11112.

Clément, Jean. 2008a. « L’écriture au risque du réseau. Une littérature en mouvement ». Communication & Langages 155 (1):39‑43. https://www.persee.fr/doc/colan_0336-1500_2008_num_155_1_5373.

Clément, Jean. 2008b. « L’écriture au risque du réseau. Une littérature en mouvement ». Communication & Langages 155 (1):39‑43. https://www.persee.fr/doc/colan_0336-1500_2008_num_155_1_5373.

Cochin, Jacques. 2001. « David R. Olson, L’Univers de l’écrit. Comment la culture écrite donne forme à la pensée. Paris, Retz, 1998, 348 p. (« Psychologie ») ». L’Homme. Revue française d’anthropologie, nᵒ 160 (janvier):195‑96. http://journals.openedition.org/lhomme/7688.

Collectif. 2012a. « Quelles coopérations d’acteurs dans une politique d’édition numérique pour un laboratoire en SHS ? : Dorian Ryser et Jean-Pierre Masse ». In THATCamp Paris 2012 : Non-actes de la non-conférence des humanités numériques. La Non-Collection. Paris: Éditions de la Maison des sciences de l’homme. http://books.openedition.org/editionsmsh/339.

Collectif. 2012b. « Quelles coopérations d’acteurs dans une politique d’édition numérique pour un laboratoire en SHS ? : Dorian Ryser et Jean-Pierre Masse ». In THATCamp Paris 2012 : Non-actes de la non-conférence des humanités numériques. La Non-Collection. Paris: Éditions de la Maison des sciences de l’homme. http://books.openedition.org/editionsmsh/339.

Crosnier, Hervé Le. 2004a. « Désintermédiation et démocratie ». Multitudes no 19 (5):143‑60. https://www.cairn.info/revue-multitudes-2004-5-page-143.htm.

Crosnier, Hervé Le. 2004b. « Désintermédiation et démocratie ». Multitudes no 19 (5):143‑60. https://www.cairn.info/revue-multitudes-2004-5-page-143.htm.

Crozat, Stéphane, Bruno Bachimont, Isabelle Cailleau, Serge Bouchardon, et Ludovic Gaillard. 2011. « Eléments pour une théorie opérationnelle de l’écriture numérique ». Document numérique 14 (3):9‑33. https://doi.org/10.3166/dn.14.3.9-33.

Dacos, Marin, et Pierre Mounier. 2010. L’ édition électronique. Repères Culture, communication 549. Paris: Découverte.

De Angelis, Rossana. 2018. « Textes et textures numériques. Le passage de la matérialité graphique à la matérialité numérique ». Signata. Annales des sémiotiques / Annals of Semiotics, nᵒ 9 (décembre):459‑84. http://journals.openedition.org/signata/1675.

Descolonges, Michèle. 2002. Vertiges technologiques. Paris: Dispute.

Doueihi, Milad. 2008. La grande conversion numérique. La librairie du XXIe siècle. Paris: Éd. du Seuil.

Doueihi, Milad. 2011a. La grande conversion numérique. Paris: Éditions du Seuil.

Doueihi, Milad. 2011b. Pour un humanisme numérique. La librairie du XXIe siècle. Paris: Editions du Seuil.

Duval, Frédéric. 2015. Les mots de l’édition de textes. Magister.

Eberle-Sinatra, Michael, et Marcello Vitali Rosati, éd. 2014a. Pratiques de l’édition numérique. Parcours numériques. Montréal: Les Presses de l’Université de Montréal.

Eberle-Sinatra, Michael, et Marcello Vitali Rosati, éd. 2014b. Pratiques de l’édition numérique. Parcours numériques. Montréal: Les Presses de l’Université de Montréal.

Eberle-Sinatra, Michael, et Marcello Vitali Rosati, éd. 2014c. Pratiques de l’édition numérique. Parcours numériques. Montréal: Les Presses de l’Université de Montréal.

Engelbart, Douglas C., et William K. English. 1968. « A research center for augmenting human intellect ». In Proceedings of the December 9-11, 1968, fall joint computer conference, part I on - AFIPS ’68 (Fall, part I), 395. San Francisco, California: ACM Press. https://doi.org/10.1145/1476589.1476645.

Flichy, Patrice. 1999. « Internet ou la communauté scientifique idéale ». Réseaux 17 (97):77‑120. https://doi.org/10.3406/reso.1999.2168.

From codex to hypertext : reading at the turn of the twenty-first century. 2012. Studies in print culture and the history of the book.

Galloway, Alexander R. 2006. Protocol: how control exists after decentralization. Leonardo. Cambridge, Mass.: MIT Press.

Ghitalla, Franck. 2000. « L’espace du document numérique ». Communication et langages 126 (1):74‑84. https://doi.org/10.3406/colan.2000.3044.

Gray, Jim. 2005. « A conversation with Tim Bray ». Queue 3 (1):20. https://doi.org/10.1145/1046931.1046941.

Grenier, Joanie. 2017a. « De l’éditeur au lecteur : De Marque et la distribution du livre numérique ». Mémoires du livre / Studies in Book Culture 8 (2). https://doi.org/https://doi.org/10.7202/1039705ar.

Grenier, Joanie. 2017b. « De l’éditeur au lecteur : De Marque et la distribution du livre numérique ». Mémoires du livre / Studies in Book Culture 8 (2). https://doi.org/https://doi.org/10.7202/1039705ar.

Hayles, N. Katherine. 2007a. Electronic Literature: What is it? https://eliterature.org/pad/elp.html.

Hayles, N. Katherine. 2007b. « Electronic Literature: What is it? » https://eliterature.org/pad/elp.html.

Hooland, Seth van, Florence Gillet-Goinard, Simon Hengchen, Max De Wilde, et Michael Eberle-Sinatra. 2016. Introduction aux humanités numériques: méthodes et pratiques: sciences humaines et sociales. Méthodes en sciences humaines. Louvain-la-Neuve: De Boeck supérieur.

Jeanneret, Yves, et Emmanuël Souchier. 2005a. « L’énonciation éditoriale dans les écrits d’écran ». Communication & Langages 145 (1):3‑15. https://doi.org/10.3406/colan.2005.3351.

Jeanneret, Yves, et Emmanuël Souchier. 2005b. « L’énonciation éditoriale dans les écrits d’écran ». Communication & Langages 145 (1):3‑15. https://doi.org/10.3406/colan.2005.3351.

King, John Leslie, Rebecca E. Grinter, et Jeanne M. Pickering. 1996. « Grandeur et décadence d’Arpanet. La saga de Netville, cité champignon du cyberespace ». Traduit par Elisabeth Souquet. Réseaux 14 (77):9‑35. https://doi.org/10.3406/reso.1996.3733.

Kleinberg, Jon M. s. d. « Authoritative Sources in a Hyperlinked Environment », 34.

Koszowska-Nowakowska, Paulina, et Franck Renucci. 2011. « L’hypertexte : approches expérimentale et herméneutique ». Les cahiers du numérique 7 (3-4):71‑91. https://doi.org/10.3166/lcn.7.3-4.71-91.

L’aventure des écritures. Matières et formes. 1998. Paris: Bibliothèque nationale de France.

Lebarbé, Thomas, et Cécile Meynard. 2009a. « Nouvelles pratiques éditoriales, nouvelles lectures : les enjeux de l’édition électronique de manuscrits littéraires ». Mémoires du livre / Studies in Book Culture 1 (1). http://www.erudit.org/fr/revues/memoires/2009-v1-n1-memoires3559/038635ar/.

Lebarbé, Thomas, et Cécile Meynard. 2009b. « Nouvelles pratiques éditoriales, nouvelles lectures : les enjeux de l’édition électronique de manuscrits littéraires ». Mémoires du livre / Studies in Book Culture 1 (1). http://www.erudit.org/fr/revues/memoires/2009-v1-n1-memoires3559/038635ar/.

LeCrosnier, Hervé. 1988. L’Edition électronique: publication assistée par ordinateur, information en ligne, médias optiques. Collection Bibliothèques. Paris: Éd. du Cercle de la Librairie.

Legendre, Bertrand. 2007. Regards sur l’édition. Questions de culture (Paris, France). Paris: Ministère de la culture et de la communication, Département des études, de la prospective et des statistiques.

Leiner, Barry M., Vinton G. Cerf, David D. Clark, Robert E. Kahn, Leonard Kleinrock, Daniel C. Lynch, Jon Postel, Larry G. Roberts, et Stephen Wolff. 2009. « A brief history of the internet ». ACM SIGCOMM Computer Communication Review 39 (5):22. https://doi.org/10.1145/1629607.1629613.

Le Loarer, Pierre. 2002a. « L’édition électronique : rôles des médiateurs et nouveaux rapports au savoir ». Documentation et bibliothèques 48 (3):71‑80. https://doi.org/https://doi.org/10.7202/1030402ar.

Le Loarer, Pierre. 2002b. « L’édition électronique : rôles des médiateurs et nouveaux rapports au savoir ». Documentation et bibliothèques 48 (3):71‑80. https://doi.org/https://doi.org/10.7202/1030402ar.

Licklider, J. C. R. 1960. « Man-Computer Symbiosis ». IRE Transactions on Human Factors in Electronics HFE-1 (1):4‑11. https://doi.org/10.1109/THFE2.1960.4503259.

Ludovico, Alessandro, Marie-Mathilde Bortolotti, et Florian Cramer. 2016. La mutation de l’édition depuis 1894. Paris: B42.

Marcoux, Fabrice. 2014a. « Chapitre 11. Le livrel et le format ePub ». In Pratiques de l’édition numérique, édité par Marcello Vitali-Rosati et Michael E. Sinatra, 177‑89. Parcours numérique. Montréal: Presses de l’Université de Montréal. http://books.openedition.org/pum/335.

Marcoux, Fabrice. 2014b. « Chapitre 11. Le livrel et le format ePub ». In Pratiques de l’édition numérique, édité par Marcello Vitali-Rosati et Michael E. Sinatra, 177‑89. Parcours numérique. Montréal: Presses de l’Université de Montréal. http://books.openedition.org/pum/335.

Mcluhan, Marshall. 2015. Pour comprendre les medias: les prolongements technologiques del’homme. Place of publication not identified: Points.

Meunier, Jean-Guy. 2014. « Humanités numériques ou computationnelles : Enjeux herméneutiques ». Sens Public, décembre. http://sens-public.org/article1121.html.

Meynard, Cécile. 2008a. « Réflexions sur la complémentarité des éditions numérique et papier. L’exemple d’Histoire d’Espagne de Stendhal ». Recherches & Travaux, nᵒ 72 (juin):171‑84. http://journals.openedition.org/recherchestravaux/105.

Meynard, Cécile. 2008b. « Réflexions sur la complémentarité des éditions numérique et papier. L’exemple d’Histoire d’Espagne de Stendhal ». Recherches & Travaux, nᵒ 72 (juin):171‑84. http://journals.openedition.org/recherchestravaux/105.

Mollier, Jean-Yves. 1996. « L’histoire de l’édition, une histoire à vocation ». Revue d’histoire moderne et contemporaine 43 (2):329‑48. https://doi.org/10.3406/rhmc.1996.1820.

Mollier, Jean-Yves, et Patricia Sorel. 1999. « L’histoire de l’édition, du livre et de la lecture en France aux XIXe et XXe siècles [Approche bibliographique]: Approche bibliographique ». Actes de la recherche en sciences sociales 126 (1):39‑59. https://doi.org/10.3406/arss.1999.3280.

Mounier, Pierre. 2012. Read/write book 2: une introduction aux humanités numériques.

Mounier, Pierre. 2018a. « Pour une critique « humanistique » du numérique ». In Les humanités numériques : Une histoire critique. Interventions. Paris: Éditions de la Maison des sciences de l’homme. http://books.openedition.org/editionsmsh/12039.

Mounier, Pierre. 2018b. « Pour une critique « humanistique » du numérique ». In Les humanités numériques : Une histoire critique. Interventions. Paris: Éditions de la Maison des sciences de l’homme. http://books.openedition.org/editionsmsh/12039.

Mounier, Pierre, et Marin Dacos. 2011. « Édition électronique ». Communications 88 (1):47‑55. https://doi.org/10.3406/comm.2011.2584.

Mourlon-Druol, Emmanuel. 2018. « Chapitre 2. L’usage des réseaux sociaux pour chercheurs ». In Expérimenter les humanités numériques : Des outils individuels aux projets collectifs, édité par Étienne Cavalié, Frédéric Clavert, Olivier Legendre, et Dana Martin, 37‑53. Parcours numérique. Montréal: Presses de l’Université de Montréal. http://books.openedition.org/pum/11103.

Mpondo-Dicka, Patrick. 2013a. « Sémiotique, numérique et communication ». Revue française des sciences de l’information et de la communication, nᵒ 3 (juillet). https://doi.org/10.4000/rfsic.547.

Mpondo-Dicka, Patrick. 2013b. « Sémiotique, numérique et communication ». Revue française des sciences de l’information et de la communication, nᵒ 3 (juillet). https://doi.org/10.4000/rfsic.547.

Neeman, Elsa, Jérôme Meizoz, et Claire Clivaz. 2012a. « Culture numérique et auctorialité : réflexions sur un bouleversement ». A contrario n° 17 (1):3‑36. https://www.cairn.info/revue-a-contrario-2012-1-page-3.htm.

Neeman, Elsa, Jérôme Meizoz, et Claire Clivaz. 2012b. « Culture numérique et auctorialité : réflexions sur un bouleversement ». A contrario n° 17 (1):3‑36. https://www.cairn.info/revue-a-contrario-2012-1-page-3.htm.

« ongoing by Tim Bray · No More Users ». s. d. Consulté le 11 octobre 2019. https://www.tbray.org/ongoing/When/201x/2010/10/30/No-More-Users.

Ouerfelli, Tarek, et Geneviève Lallich-Boidin. 2013. « Pratiques d’indexation dans les bases textuelles structurées : application aux textes techniques sous format HTML ». Proceedings of the Annual Conference of CAIS / Actes du congrès annuel de l’ACSI, octobre. https://doi.org/10.29173/cais23.

Paveau, Marie-Anne. 2017. « L’ÉCRITURE NUMÉRIQUE. STANDARDISATION, DELINÉARISATION, AUGMENTATION ». Fragmentum, nᵒ 48 (mars):13. https://doi.org/10.5902/fragmentum.v0i48.23296.

« Reminiscences on the Theory of Time-Sharing ». s. d. Consulté le 24 septembre 2019. http://jmc.stanford.edu/computing-science/timesharing.html.

Sauret, Marie-Jean. 2019. « L’écriture numérique : une révolution ? » Psychanalyse n°44 (2):147. https://doi.org/10.3917/psy.044.0147.

Schreibman, Susan, Raymond George Siemens, et John Unsworth, éd. 2004. A companion to digital humanities. Blackwell companions to literature and culture 26. Malden, MA: Blackwell Pub.

Soccavo, Lorenzo. 2007. Gutenberg 2.0 : le futur du livre : six siècles après Gutenberg une nouvelle révolution va changer votre façon de lire. Paris: M21 Éditions.

Souchier, Emmanuël. 1998a. « L’image du texte pour une théorie de l’énonciation éditoriale ». Les cahiers de médiologie 6 (2):137‑45. https://doi.org/10.3917/cdm.006.0137.

Souchier, Emmanuël. 1998b. « L’image du texte pour une théorie de l’énonciation éditoriale ». Les cahiers de médiologie 6 (2):137‑45. https://doi.org/10.3917/cdm.006.0137.

Souchier, Emmanuël. 2007. « Formes et pouvoirs de l’énonciation éditoriale ». Communication & Langages 154 (1):23‑38. https://doi.org/10.3406/colan.2007.4688.

Spadini, Elena, et Anna-Maria Sichani. 2016a. « Digital Scholarly Editing. Theories, Models and Methods. Elena Pierazzo. » Digital Scholarship in the Humanities 31 (3):513‑16. https://doi.org/10.1093/llc/fqw033.

Spadini, Elena, et Anna-Maria Sichani. 2016b. « Digital Scholarly Editing. Theories, Models and Methods. Elena Pierazzo. » Digital Scholarship in the Humanities 31 (3):513‑16. https://doi.org/10.1093/llc/fqw033.

Spitz, Erich, Jean Charles Hourcade, Franck Laloë, et Groupe de travail pérennité des supports numériques (France). 2010. Longévité de l’information numérique: les données que nous voulons garder vont-elles s’effacer? : rapport du groupe PSN (pérennité des supports numériques) commun à l’Académie des sciences et à l’Académie des technologies. Les Ulis: EDP sciences. http://site.ebrary.com/id/10525926.

« Ted Nelson / L’hypertexte, Xanadu et la réedition virtuelle - La Revue des Ressources ». s. d. Consulté le 24 septembre 2019. https://www.larevuedesressources.org/ted-nelson-l-hypertexte-xanadu-et-la-reedition-virtuelle,2536.html.

Turing, Alan Mathison, et Jean-Yves Girard. 1995. La Machine de Turing. Paris: Éditions du Seuil.

Universidad de los Andes (Bogotá, Colombia), éd. 2002. Internet, comercio electrónico & telecomunicaciones. 1. ed. Bogotá: Universidad de Los Andes, Facultad de Derecho, Grupo de Estudios en "Internet, Comercio Electrónico & Informática" : LEGIS.

Vallancien, Guy. 2017. Homo artificialis: plaidoyer pour un humanisme numérique. Paris: Michalon éditeur.

Vandendorpe, Christian. 1999. Du papyrus à l’hypertexte: essai sur les mutations du texte et de la lecture. Montréal: Boréal.

Vial, Stéphane, et Marie-Julie Catoir-Brisson, éd. 2017. Design et innovation dans la chaîne du livre: écrire, éditer, lire à l’ère numérique. Paris: Presses universitaires de France.

Vieira, Lise. 2004. L’édition électronique: de l’imprimé au numérique ; évolutions et stratégies. Labyrinthes. Pessac: Presses universitaires de Bordeaux.

Vinck, Dominique. 2016. Humanités numériques: la culture face aux nouvelles technologies. Idées reçues. Paris: Le Cavalier bleu éditions.

Vitali-Rosati, Marcello. 2014a. « Les revues littéraires en ligne : entre éditorialisation et réseaux d’intelligences ». Études françaises 50 (3):83‑104. https://doi.org/https://doi.org/10.7202/1027191ar.

Vitali-Rosati, Marcello. 2014b. « Les revues littéraires en ligne : entre éditorialisation et réseaux d’intelligences ». Études françaises 50 (3):83‑104. https://doi.org/https://doi.org/10.7202/1027191ar.

Vitali-Rosati, Marcello. 2015. « La littérature numérique, existe-t-elle? » Digital Studies/Le champ numérique, février. https://doi.org/10.16995/dscn.42.

« What Is Web 2.0 - O’Reilly Media ». s. d. Consulté le 24 septembre 2019. https://www.oreilly.com/pub/a/web2/archive/what-is-web-20.html.